Au secours ! Macky Sall veut réinstaurer les visas pour entrer au Sénegal

1
1608

De nouveau des visas ? Macky Sall n’a pas encore tranché mais le dossier est très avancé : les autorités sénégalaises envisagent de rendre de nouveau obligatoires les visas pour les ressortissants d’États (comme la France, les États-Unis, la Belgique…) qui en demandent aux Sénégalais. C’est l’information qui est donnée par Jeune Afrique, dans son édition de ce dimanche 29 septembre. Le ministre sénégalais du Tourisme et des Transports aériens en parlera avec les tours-opérateurs de France, où il sera ce 30 septembre.

Notre avis sur la question : nos intérêts économiques ne se trouvent pas dans l’instauration-restauration de visas pour les ressortissants de pays européens ou des USA. Au contraire, notre gouvernement doit simplifier au maximum les conditions d’entrée au Sénégal, si on prend en compte l’importance cruciale du tourisme et de la diaspora sénegalaise, mamelles de notre économie.

Certains avancent l’argument du respect que nous confèrerait le visa obligatoire. Hé bien, nous leur rétorquons que les États doivent regarder leurs intérêts et ceux de leur population. Notamment au plan économique. Et non se livrer à un concours de virilité symbolique. Le Sénegal n’y échappe pas. Ce n’est pas parce qu’il faut un visa pour la Mongolie que ce pays est pour autant internationalement respecté, ni même connu.

Ce projet de visa n’aboutira qu’au résultat que les touristes espérée aillent dépenser leur argent ailleurs qu’au Sénégal et que ce visa obligatoire ne serve qu’à embêter les binationaux sans papiers sénégalais. On ne peut pas argumenter comme si l’expérience n’avait pas eté tentée, elle a été mise en oeuvre sous Wade et elle a éte contre-productive.

Un visa obligatoire empêchera certainement le tourisme de masse quand on sait quz nous sommes en concurrence avec des pays qui n’appliquent pas le visa. Le touriste d’affaires continuera de venir. Le touriste balnéaire qui veut aller s’enfermer 15 jours dans un hotel Fram à Saly ne viendra plus et ira au Maroc ou en Tunisie.

Soyons réaliste : nous n’avons aucune richesse culturelle à offrir, en comparaison au Kenya, à l’Afrique du Sud, et même au Maroc et à la Tunisie qui ont leurs médinas millénaires. Concentrons nous sur le tourisme d’affaires comme hub géopolitique de la sous-région et siège de nombreuses ONG, et sur le tourisme balnéaire. Et pour cela, il faut qu’il n’ait pas de visa d’entrée, instrument répulsif pour les visiteurs potentiels. Tout le reste est folklore et à rentabilité marginale.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez et aimez-nous: