mercredi, octobre 28, 2020
Accueil "Le Retour à Coubanao" - Feuilleton d'Elgas

"Le Retour à Coubanao" - Feuilleton d'Elgas

Entre Dakar et Kaolack, depuis le nouvel aéroport de Ndiass, les paysages qui s’offrent à travers les vitres de la voiture sont étonnamment identiques. D’un aspect régulier qui touche presque à l’obsession de la nature....
Ça a duré à peine 20 minutes. Sur le petit banc de bois, au bord de la route, où j’avais échoué à l’ombre d’un grand manguier, elles avaient avancé vers moi. D’abord timides, elles n’avaient...
L’arrivée du collège à Coubanao au milieu des années 90 a beaucoup changé la donne dans le village. Toutes les populations alentour n’avaient plus à envoyer leurs enfants au loin pour poursuivre leurs études. Plus...
A midi dans les bols du déjeuner à Coubanao, seule l’huile de palme venait mettre un peu de couleur dans la monotonie et le règne du riz blanc. Plus rarement, on apercevait d’autres condiments, ou...
Coubanao présentait une singularité : de toute l’enfilade des villages qui forment les Kalounayes, c’était le seul qui avait, à son entrée, un terrain de football. Dès qu’on dépassait sur la route la plaque qui indiquait...
A Coubanao, Foundiougne, Sindian, où j’ai traîné enfant, vacancier ou résident furtif, j’ai toujours été frappé par une impression : celle d’une vie à contretemps par rapport aux métropoles, sans que je ne saisisse à l’époque...
Le rituel était resté immuable pour le vieux Alfanaw. Il se levait tous les jours aux aurores, enfilait sa petite tenue en cuir, ses petites chaussures à lanières qui dénudaient des orteils massifs et des...
On ne rêve jamais seul. Du moins, on ne devrait jamais. Rêver en bande est la recette pour échapper à l’égoïsme et vivre son bonheur au miroir des autres. Voir la joie s’épanouir dans plusieurs...
Une nuit d’encre. Ample et venteuse. A peine distinguait-on le pointillé des étoiles, tantôt happées, tantôt dévoilées, dans le glissement des tableaux de lumières. On entendait à peine la balade crapuleuse des chauves-souris. Bercées par...
Une forêt généreuse que quelques incendies de brousse avaient malmenée sans jamais la ravager. Elle commençait à l’entrée de Coubanao, juste au point de jonction avec Finthiock. Une haie d’Eucalyptus dès l’abord, des palmiers roussis...
Une langue d’argile que mord l’ombrage des manguiers et des anacardiers. Des deux côtés de la route ocre, la poussière argileuse a recouvert les feuillages. Les tons changent au fil du chemin qui s’éclaircit, tantôt,...
error: Le contenu est protégé !!