Seun Kuti, fils de Fela : la musique et le combat politique en héritage

0
8
The Guardian (Londres) – Légende de l’afrobeat, Fela Kuti était aussi la voix de la lutte pour la démocratie dans les années 1970. Un demi-siècle plus tard et alors que la colère des jeunes s’est fait entendre ces derniers mois, son fils Seun marche dans ses pas. Il espère changer le Nigeria. Le quotidien britannique The Guardian l’a rencontré.

“Depuis soixante ans, rien n’a vraiment été résolu dans ce pays, affirme Seun Kuti. Que ce soit dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’approvisionnement en électricité, des transports, de la sécurité sociale, rien n’a été fait.”

Galvanisé par la brutalité de la police nigériane contre les manifestants en octobre dernier, le musicien de 38 ans, nommé aux Grammy Awards et fils cadet de la légende de l’afrobeat Fela Kuti, a ressuscité le parti politique socialiste de son père, le Mouvement du peuple [MOP, en anglais]. Dans un contexte d’exaspération croissante généralisée par rapport à la manière dont le Nigeria est dirigé, il espère que le MOP pourra être un vecteur de changement en 2021.

Selon lui, l’année “bizarre” qui vient de s’écouler a été marquée par l’exacerbation de défis propres au Nigeria. En octobre, Seun Kuti a défilé avec des milliers d’autres personnes des manifestations #EndSars [“La fin de la Sars”] contre les violences policières. Ces personnes étaient encore traumatisées par la mort de manifestants [un important mouvement de contestation a été sévèrement réprimé, une vingtaine de morts a officiellement été recensée].

Au nom du père

Le MOP a été fondé en 1979 par Fela avant l’échec de sa seule et

[…] Lire la suite sur Courrier international

Tract

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici