Suppression prochaine du poste de Premier ministre : Macky Sall concentre les pouvoirs

0
30

Le Sénégal se dirige vers un régime présidentiel, voire présidentialiste.Le président Macky Sall a décidé de reconduire à son poste Mahammed Boun Abdallah Dionne ce samedi 6 avril. Le Premier ministre avait démissionné vendredi, comme le veut la tradition. Charge à l’exécutif désormais de former une nouvelle équipe gouvernementale. Il a également été décidé à moyen terme de supprimer le poste de Premier ministre.

Plus de Premier ministre donc. L’annonce a été faite par Mahammed Boun Abdallah Dionne lui-même au palais présidentiel. « Il est venu un temps nouveau », a expliqué le chef du gouvernement qui ne sera Premier ministre que pour quelques semaines.

« Cela pourrait aller très vite », souligne une source à la présidence. À partir du premier ou du deuxième conseil des ministres, un projet de loi sera présenté à l’Assemblée nationale, en vue d’entériner l’orientation voulue par Macky Sall.

Car il faudra bien modifier la Constitution et l’article 36 stipulant que « le président détermine la politique de la nation. Le gouvernement l’applique sous la direction du Premier ministre ».

Mahammed Boun Abdallah Dionne a déjà été nommé cumulativement ministre d’État secrétaire général auprès de la présidence de la République.Une fonction qu’il occupera donc à terme à plein temps. La primature sera elle aussi supprimée. Les services seront transférés auprès de la présidence.

C’est dire que régime, lui, va devenir de plus en plus présidentiel. Un tel changement va permettre de gagner en efficacité, dit-on à la présidence. Il faut supprimer les échelons intermédiaires.

Une volonté affichée aussi dans la formation de l’équipe gouvernementale dont la composition n’est pas encore connue. Une équipe resserrée d’après nos informations. Là encore des ministères seront supprimés.

Comment se fait-il qu’une décision aussi importante que la suppression du poste de Premier ministre n’ait pas été annoncée par le candidat Macky Sall durant la récente campagne présidentielle ? Il surprend en tout cas son monde. La lecture qui pourrait être en faite est que Macky Sall ne veut rien devoir à personne pour le futur bilan de son dernier mandat. Dans les faits, Boun Abdallah Dione gardera les prérogatives de coordonnateur de l’action gouvernementale, depuis la présidence de la République. Maxime Jean Simon Ndiaye, jusque là secrétaire général de la présidence, a quant à lui été nommé secrétaire général du gouvernement. Il y remplace Seydou Gueye, qui devrait prendre un maroquin sectoriel dans le gouvernement qui sera connu dans les prochaines heures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Suivez et aimez-nous: