Sûreté d’AIBD : Téranga du Français Jampy rempile, second marché de gré à gré de 6 milliards par an

0
59

Le marché de la sureté de l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD) a été confié de nouveau à la société Téranga sûreté aéroportuaire, par le biais d’un marché de gré à gré, pour un montant de 6 milliards FCFA par an, rapporte « Enquête » dans sa livraison du mardi 7 mai.

Le journal rappelle que ce marché a été confié, dans les mêmes circonstances, à la même société, appartenant au français Jean Martin Jampy, depuis l’ouverture de l’aéroport en décembre 2017. Toutefois, indique le journal, si la précipitation qui avait prévalu au moment de l’ouverture de l’aéroport, pouvait expliquer l’octroi de cet énorme marché de gré à gré à l’époque à Téranga sureté, la nouvelle attribution sous les mêmes formes, est tout à fait inexplicable.

Et pourtant, souligne « Enquête », un appel d’offres avait bien été publié sur le site de l’Armp, mais au final, les termes de référence n’ont pas été publiés et aucun cahier des charges n’a été communiqué aux postulants potentiels, car l’appel d’offres a été tout bonnement annulé.

Toujours selon le journal, les autorités publics ont fait pression sur la Haas pour qu’elle reconduise en marché de gré à gré la sûreté de l’Aibd au profit de Teranga, qui cédera finalement à cette pression.

Les autorités soutiennent que ce marché de la sûreté de l’Aibd, relève du ‘’Secret défense’’, pour justifier une telle procédure. « Enquête » souligne, tout de même, que pour la sûreté de tous les aéroports de la zone Uemoa, il y a bien des appels d’offres. Et puis, mentionne « Enquête », Aibd est un aéroport civil et non militaire.

Par ailleurs, indique le journal, d’ici à l’expiration de l’agrément ainsi donné à Teranga sûreté, dans 2 ans, aucun appel d’offres ne sera lancé pour la sûreté de l’Aibd.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Suivez et aimez-nous: