Le PRODAC leur doit plus de 3 milliards, des Israëliens menacent de quitter le Sénégal

0
15

L’entreprise israélienne Green 2000, mise en cause dans le scandale du Programme national des domaines agricoles communautaires (Prodac), menace de rompre son contrat et de quitter le Sénégal. C’est le premier dossier brûlant que trouvera sur sa table le tout nouveau coordonnateur du PRODAC, nommé hier en Conseil des ministres, Pape Malick Ndour.

Selon Les Échos de ce vendredi 7 juin, Green 2000 réclame une dette de 3,375 milliards au Prodac. Si l’État ne règle pas la créance au moins de la moitié, soit 1 milliard, la société dirigée par Daniel Pinhassi va quitter le pays au plus tard le 31 juillet prochain.

Le marché concerne la réalisation de quatre domaines agricoles communautaires pour un montant total de 29, 6 milliards. Les lenteurs dans le paiement de la dette sont imputées au ministère de Finances et à Locafrique.

D’autant que c’est au milieu de la tempête soulevée par le rapport de l’IGF que Green 2000 a reçu, le 11 juin 2018, dans son compte en Israël, un virement de 1,5 milliard de FCFA du bailleur. Un virement qui ne satisfait pas Green 2000 qui court derrière une facture de plus 3 milliards.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here


Suivez et aimez-nous: